Librairie KEPKAA

Aimé Césaire

Une traversée paradoxale du siècle

Introduction

Du Cahier d'un retour au pays natal (1939) jusqu'à son dernier recueil poétique (1983), Aimé Césaire n'aura eu de cesse de restituer à la Martinique sa part nègre et de dénoncer le fait colonial jusque dans l'Hémicycle. En raison de son règne sans partage sur les Lettres antillaises, il fut longtemps tabou de dresser l'inventaire littéraire et politique de son legs. Césaire, en somme, était à prendre ou à laisser. Or cette prééminence reposait sur un malentendu. En quoi le verbe du Rimbaud noir était-il plus nègre qu'héritier des humanités classiques? Pourquoi l'interprète des «malheurs qui n'ont pas de bouche» restait-il sourd aux griefs indépendantistes? Et quel obscur ressentiment nourrissait-il pour son île natale, «terre stérile et muette», comme pour sa langue, le créole?

 

 

 

Appelez la librairie KEPKAA:

514 802-0546

Nos partenaires